Regarde ! T’es de nouveau en vie !
Tu m’as tellement manqué mon ami(e).
Nous avons une nouvelle perspective de vie éternelle.
Plus de peur de tremblements de terre mortels.

Te rappelles-tu du dernier séisme vécu ? Une galère !
C’était un beau mardi qui s’est terminé dans la poussière,
La ruine, les décombres, les ténèbres, les répliques, sans interruption….
Au mauvais endroit au mauvais moment, tué(e) par ta maison.

Beaucoup sont morts de la même manière, même dans les provinces.
La terre a continué à secouer plusieurs fois à Port-au-Prince.
Le monde y achemina en quête d’infos et pour aider.
Les frères se sont rapidement organisés pour s’entraider.

J’avais beau appelé et demandé pour toi, mais en vain.
Pas de nouvelle, bonnes nouvelles ? – Je n’étais pas certain.
Mais tu étais parti(e). Cette perte était insupportable !
Seul le temps pourrait l’atténuer, mais l’attente est lamentable.

Notre Dieu est Tout-Puissant. Il a nommé Jésus comme roi.
Celui-ci a vaincu la mort et ses louanges nous chantons avec joie !
Ouah ! Cela a seulement été un de mes rêves.
Pourtant, je ne fais que l’attendre réaliser sans trêve.

Poème à la mémoire de quelques amis décédés lors du tremblement de terre du 12 janvier 2010 à Port-au-Prince, Haïti… incluant Sylvie Sanon, Gustave Desir…

Voir en: English | Kreyòl | Español