Mélancolie

Mes regards tristement se perdent sur la ville.
Au loin, la mer verdâtre écume ça et la.
Un bruit sourd, qu’un éclair en passant signale,
Erre dans l’étendue, et s’y brise. à la fille.

Les nuages muets s’amoncellent aux cieux.
Sur les flots de l’éther glisse leurs masses grises
Tandis que les palmiers, sous le frisson de brises,
Balancent lentement leur front insoucieux.

Un amas éperdu de feuilles tombe, roule,
Monte, tourne et s’envole… Oh ! quelle volupté
de s’en aller ainsi, par le vent emporte
Au-dessus des rumeurs lointaines de la foule !

Voguer vers l’inconnu,sans espoir ni souci;
Connaître enfin l’oubli des trahisons passées,
Et des rêves déçus et de toutes pensées,
Comme il doit être bon de s’en aller ainsi !