Results for [meurier]Ce n'est pas tout évangile, ce que l'on dit par la ville. (Gabriel Meurier)Il n'est orgueil que de sot revêtu (Gabriel Meurier)Dépends un pendard, il te pendra. (Gabriel Meurier)Pire est le rompu que le décousu. (Gabriel Meurier)Jeunesse oiseuse, vieillesse disetteuse (Gabriel Meurier)Courroux est vain sans forte main. (Gabriel Meurier)Bon guet chasse malaventure. (Gabriel Meurier)Aux petits sacs sont les meilleurs épices. (Gabriel Meurier)Plus fait celui qui veut que celui qui peut. (Gabriel Meurier)À la quenouille, le fol s'agenouille. (Gabriel Meurier) Le cheval qui traîne son lien n'est pas échappé. (Gabriel Meurier)Courroux de frères, courroux de diables d'enfer. (Gabriel Meurier)Le mauvais couteau coupe le doigt et non le bois. (Gabriel Meurier)Le monde est rond; qui ne sait nager va au fond. (Gabriel Meurier)Mieux vaut belle manche que belle panse. (Gabriel Meurier)Au rire connaît-on le fol et le niais. (Gabriel Meurier)Qui sème des épines n'aille déchaux. (Gabriel Meurier)Un homme de paille vaut une femme d'or. (Gabriel Meurier)Vent au visage rend l'homme sage. (Gabriel Meurier, 1568)Il n'y a rien de plus difficile à écorcher que la queue. (Gabriel Meurier)Les paroles sont femelles, et les faits mâles (Gabriel Meurier)Vilain enrichi ne connaît ni parent ni ami. (Gabriel Meurier)À la chandelle, la chèvre semble demoiselle. (Gabriel Meurier) À la trogne connaît-on l'ivrogne. (Gabriel Meurier) Ce qui doit être ne peut manquer non plus que la pluie en hiver. (Gabriel Meurier)Qui se marie par amour a de bonnes nuits et de mauvais jours. (Gabrier Meurier)Qui loin va se marier sera trompé ou veut tromper. (Gabriel Meurier)Au soir loue l'ouvrier et au matin l'hô telier. (Gabriel Meurier)C'est grand-peine d'être vieux, mais ne l'est pas qui veut. (Gabriel Meurier)Avec la paille et le temps se mûrissent les nèfles et les glands. (Gabriel Meurier)Qui se mêle du métier d'autrui, trait sa vache dans un panier. (Gabriel Meurier)Quand l'orgueil chemine devant, honte et dommage suivent de près. (Gabriel Meurier)Deux femmes font un plaid, trois un grand caquet, quatre un plein marché. (Gabriel Meurier)À mal enraciné, remède tard apprêté. (Gabriel Meurier) Les conseilleurs ne sont pas les payeurs. (Gabriel Meurier, 1568) Il faut se souvenir qu'on subira seul les conséquences de nos choix, et non ceux qui donnent les conseils. Voir aussiNouvelle cheminée est bientô t enfumée. (Gabriel Meurier)À confesseurs, médecins, avocats, la vérité ne celez de votre cas. (Gabriel Meurier)Bonne volonté supplée à la faculté. (Gabriel Meurier)
-->